Journées SQL Server à Paris 2011 : Compte-Rendu

Un petit retour rapide sur les journées SQL Server organisées par le GUSS qui se déroulaient les 12 & 13 Décembre à Paris : j’ai pu suivre 5 sections couvrant un spectre assez large des nouveautés SQL Server 2012.
Je vous livre un premier ressenti à chaud de ces nouveautés avant de tester tout ça plus en détail (et de commencer à les implémenter l’année prochaine chez nos clients)

Avant de commencer, je voulais féliciter le GUSS et l’ensemble des organisateurs de l’événement pour la qualité de la prestation (accueil, organisation, session, …)

Analysis Services :

La session était présentée conjointement par Aurélien Koppel et François Jehl, et je ne peux que vous conseiller d’aller assister à leur session qui est déjà programmée aux TechDays à Paris en Février 2012.
Elle mettait en avant les différences entre mode multidimensionnel et mode tabular sous Analysis Services.
Pas de surprise sur le contenu, Microsoft met en avant la BI personnelle avec son mode tabular (et tout ce qui l’accompagne comme le DAX), sans toutefois délaisser le mode multidimensionnel pour la BI d’entreprise.
En outre le mode tabular semble bien marcher dès lors que les données sont « propres ». Cela laisse à penser que le mode multidimensionnel tirera son épingle du jeu dès qu’on aura du spécifique.

La réserve qu’on pourrait poser finalement est la suivante :
La BI personnelle ne remettrait-elle pas au goût du jour les bases Access (remplacées par des classeurs PowerPivot aujourd’hui et demain) qu’on a cherché à intégrer dans un datawarehouse d’entreprise ces dernières années ?

PowerView (Ex-Crescent) :

Il s’agit d’un outil pour utilisateurs finaux (j’insiste bien dessus) qui sert à créer des rendus de données graphiques. Ça a un rendu sexy, ça semble plutôt intuitif, par contre ne serait-ce pas le remplaçant de Performance Point malgré la communication opposée de Microsoft ? (Surtout quand on sait que PPS ne profite d’aucune évolution dans cette nouvelle évolution de SQL Server)

Index ColumnStore :

On reste sur un avis mitigé : la fonctionnalité est-elle réellement finie ? Les performances de ces nouveaux index semblent intéressantes mais leur flexibilité laisse à désirer (on pense tout de suite à l’impossibilité de mettre à jour des données avec un tel index).
Fonctionnalité gadget ou véritable évolution, l’avenir nous le dira.

Integration Services :

Les nouveautés en terme de développement sont surtout d’ordre graphique et ergonomique, mais il s’agit là d’un vrai pas en avant dans ces domaines. Quand on connait les interfaces des outils concurrents, on voit que Microsoft cherche à satisfaire sa communauté de développeurs et à attirer de nouveaux utilisateurs.

La grosse avancée qui méritera d’être testée plus en profondeur est la toute nouvelle gestion au niveau déploiement et administration de l’outil (Integration Services est enfin un vrai service, gestion des packages au niveau projet, gestion des configurations au niveau projet également, disparition des fichiers dtsconfig, …). Il est clair qu’elle nécessitera d’adopter une nouvelle méthode de travail.
Car même si l’ancienne méthode est toujours disponible (mode Legacy), il est à parier qu’elle ne le sera pas indéfiniment.

Un dernier mot pour parler de la session « Modélisation dimensionnelle » présentée par Jean-Pierre Riehl et Florian Eiden : elle ne concernait pas les outils ou les nouveautés SQL Server 2012, mais elle avait le mérite d’être à destination des consultants et des décideurs en leur rappelant les bases et les concepts de la modélisation d’un datawarehouse, sujet trop souvent sacrifié sur l’autel de la technique.

Publié dans SQL Server
One comment on “Journées SQL Server à Paris 2011 : Compte-Rendu
  1. fleid dit :

    Merci pour ce compte rendu David! J'en ferai également un bientôt, j'attends juste que les vidéos sortent pour les inclure directement dans l'article.

    Concernant le contenu, je te rejoins sur la session d'Aurélien et François: à voir en vidéo ou en live aux Techdays, c'est incontournable pour tous ceux qui font du décisionnel Microsoft.

    Pour le débat de la BI personnelle, pour moi il est encore tôt pour se prononcer. Le positionnement des produits Microsoft ne me semble pas encore très clair, Power View, PowerPivot, PPS, ReportBuilder, le temps et la pratique fera la tri entre les gadgets et les vrais produits.

    Les index Column Store, rien à dire de plus que ce que tu en dis!

    SSIS: point de vue ergonomie c'est le top, on aura du mal à revenir sur les anciennes versions 🙂
    Par contre la « métadata-isation » de SSIS me fait un peu peur. J'aimais moi aussi la légèreté du produit, l'absence d'encapsulation et d'environnements et de tout ce qui fait qu'il faut 8 jours pour installer DataStage ou Informatica contre 1h pour SSIS. Il va falloir voir à l'usage si le gain sur les livraisons contre-balance la perte de légèreté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :